Cultiver la Mélisse sans difficulté

Cultiver Mélisse - Mélisse (Melissa officinalis)
Mélisse (Melissa officinalis)

 Semer, planter, soigner votre Mélisse

Cultiver la Mélisse a toujours eu une place très spéciale dans les vieux jardins de plantes médicinales. Les Carmes en firent leur fameuse “Eau de Mélisse“, breuvage qui était généreusement consommé par l’entourage de Louis XIV pour soulager les problèmes nerveux.

Aujourd’hui, la Mélisse fait le bonheur du jardinier. Elle est en effet extrêmement facile à cultiver, libère son parfum citronné à celui qui sait l’effleurer doucement, et attire une multitude d’insectes pollinisateurs.

La Mélisse est souvent la première plante médicinale que je recommande au jardin. Elle est surtout active à l’état frais, et c’est justement pour cela qu’il faut la cultiver et la propager, en pot ou en pleine terre. Car une mélisse sèche est pour moi une mélisse morte.

Pour l’utilisation de cette plante en naturopathie, voir mon article sur la mélisse.

Les graines de Mélisse

Les graines de Mélisse ne sont ni très petites, ni grosses, il n’y a donc pas de précautions spéciales à prendre lorsque vous ouvrez le paquet.

Je vous conseille tout de même de lire l’article “Réception des graines” afin de mieux comprendre la manière dont j’emballe les graines.

Voir photo ci-dessous pour avoir une idée de la taille.

Cultiver Mélisse - Graines de mélisse
Graines de mélisse

Cultiver la Mélisse : techniques de germination

Avant de commencer à semer des graines de plantes médicinales particulières, veuillez lire les deux articles consacrés à la germination :

– Germination (Partie I)
– Germination (Partie II)

Comment semer les graines de Mélisse ? Ce qui est particulier

Voici les détails spécifiques aux graines de mélisse :

Annuelle ou Vivace Vivace
Stratification à froid Oui
Exposition au chaud Non
Scarification Non
Exposition à la lumière directe Oui

Les graines de Mélisse ont besoin de lumière pour germer. Ce besoin de lumière est en général réservé aux graines minuscules (le millepertuis par exemple), mais la mélisse, comme la valériane, y fait exception.

On suivra donc les techniques exposées dans l’article sur la germination (Partie II) afin de semer les graines juste en surface. Par contre, vu la taille de la graine, pas besoin d’utiliser la méthode du sable tamisé. Semez les graines à la surface de votre bac de plantation et tassez bien la graine en surface.

Les graines ont besoin de stratification à froid. Plantez-les donc en hiver, ou au tout début du printemps lorsque les nuits sont toujours froides. Vous pouvez aussi utiliser la méthode de stratification au réfrigérateur comme expliqué sur la page consacrée à la germination avancée.

Plantez les graines en bac, afin de les transplanter en godets puis en pleine terre plus tard. Je recommande le bac car la graine placée en surface et sera facilement délogée par les intempéries ou mangée par les oiseaux si elle est plantée directement en pleine terre.

Gardez la surface du bac humide.

Les graines sont relativement longues à germer, et pourront prendre entre 10 et 40 jours pour sortir. Soyez patient.

Culture de la Mélisse

Exposition Plein soleil au nord, mi-ombre mi-soleil au sud. Au sud, elle tolère le plein soleil, mais sera plus heureuse avec un peu de fraicheur.
Arrosage Occasionnel, peu fréquent. La plante donnera de meilleures huiles si on lui donne peu d’eau.
Terre Normale, avec un peu de fumure et compost au printemps.

La plante de Mélisse pousse relativement vite, et devrait fleurir dès la première année. Cultiver la Mélisse est vraiment très facile. Je ne m’occupe que très peu de mes plants, ils se débrouillent tout seul.

Un plant en bonne santé donne une grande quantité de feuilles d’un vert vif, voir photo ci-dessous. 2 ou 3 plants sont largement suffisants pour combler les besoins de toute une famille.

Cultiver Mélisse - Mélisse (Melissa officinalis)
Mélisse (Melissa officinalis) en excellente santé

La plante de Mélisse a tendance à s’épuiser vers la fin de l’été, après une longue période de production et de floraison. C’est à ce moment là que je rabat ma mélisse. Ceci lui permet de faire une deuxième pousse bien verte à l’automne.

Je la rabat la plante de Mélisse ensuite une deuxième fois pendant l’hiver, en enlevant toutes les tiges sèches. Vous remarquerez que la mélisse continue à produire une petite quantité de feuilles basales (plaquées au sol) pendant l’hiver, permettant encore quelques infusions en attendant la prochaine croissance printanière.

La plante de Mélisse se resème très facilement, en particulier lorsque vous faites la coupe d’hiver, car vous allez éparpiller involontairement les graines lors du nettoyage. Vous trouverez au printemps suivant de nouveaux plants qui pousseront dans vos allées et entre les autres plantes environnantes. Que du bonheur.

Cultiver Mélisse - Mélisse en fleur
Mélisse en fleur

Je remarque aussi que certains plants s’épuisent au bout de 3 ou 4 ans et disparaissent tout simplement. Je l’accepte, et je laisse les petits plants qui se sont resemés autour de la plante mère prendre la relève.

Pour ceux d’entre vous qui vivent en appartement, sachez que la mélisse se plait bien en pot, aussi bien à l’intérieur devant une fenêtre ensoleillée que sur un balcon.

Insectes et maladies : les ennemis de la Mélisse

Les chenilles raffolent de la mélisse. J’ai aussi eu certaines années des petites mouches blanches (aleurode) qui pompent la sève et affaiblissent la plante. En général, les insectes ne sont pas assez nombreux pour avoir un impact sur la quantité de feuilles au jardin.

Je prends tout de même mes précautions en laissant toujours 3 ou 4 plants au jardin et éloignés les uns des autres afin de minimiser la propagation des insectes.