Germination des médicinales : 10 raisons si rien ne germe

Problèmes de Germination

“Dis Monsieur, pourquoi elles ne germent pas mes graines ?”

Germination des médicinales - Problèmes de germination
L’apprentissage

Si vous avez déjà planté des graines potagères, ou des graines de fleurs annuelles, vous avez probablement certaines attentes en ce qui concerne le taux de germination de vos graines de plantes médicinales.

Mais voilà. Pas si simple quelquefois pour ce qui concerne la germination des médicinales.

Les graines de plantes médicinales sont plus longues à germer, et leur taux de germination est plus faible.

Pourquoi ?

  1. Parce que la plupart des plantes médicinales sont vivaces. Elles prennent leur temps pour germer par rapport aux annuelles (potagères, décoratives, ou autres) ;
  2. Parce que la plupart des médicinales sont sauvages. Elles n’ont pas été hybridées, croisées, modifiées génétiquement ou sélectionnées afin d’optimiser la germination. En tout cas, c’est le cas des graines que vous trouvez dans mon catalogue.

Ceci étant dit, si la graine est récente et de bonne qualité, elle germera un jour où l’autre. Alors si rien ne germe, que se passe-t-il ?

Voici un résumé des différentes raisons qui peuvent faire capoter vos semis. Ne vous laissez pas effrayer par cette liste. Faire germer des graines de médicinales est tout de même facile et à la portée de tous.


1. Germination des médicinales et manque de patience

Combien de fois me suis-je fait piéger, déversant avec tristesse mon bac de plantation vierge de toute plantule dans la brouette, plusieurs semaines après avoir planté les graines.

Puis la brouette reste dehors, subit le passage des semaines, reçoit quelques gouttes de pluie. Et voilà des plantules qui germent.

Morale de cette histoire : n’abandonnez pas trop vite. Laissez vos bacs dans un coin. Arrosez-les avec attention. Attendez les grosses chaleurs de l’été pour prendre une décision. Mais avant cela, persistez. Certaines graines prennent des mois pour finalement se réveiller (Voir notre article Faire germer les graines difficiles à germer).

Et oui, là encore, nous ne parlons pas de graines de haricots ou de concombre. Les vivaces sauvages se font désirer. A nous de suivre leur calendrier, et non le contraire !


2. Les plantes médicinales aussi ont besoin d’eau pour germer : le manque d’eau

La germination des médicinales a besoin d’eau, régulièrement. Vaporisez vos bacs de plantation d’une manière régulière. Dès que vous constatez que la surface de votre bac commence à sécher, il est temps d’arroser à nouveau. Il m’arrive souvent de vaporiser 2 fois par jour lorsque la température monte au delà des 35 degrés dans ma serre.

N’arrosez pas avec un arrosoir, ceci délogera les graines qui ont besoin de rester fermement en place pour germer.

Vaporisez généreusement une première fois, puis attendez quelque seconde afin que l’eau pénètre. Répétez l’opération plusieurs fois si nécessaire afin que l’eau pénètre plus profond.

Une fois que la graine a germé, vaporisez tous les jours, les premières racines de la plantule ne supporteront pas la sécheresse.


3. Trop d’eau tue les médicinales (elles ne savent pas nager)

Comme expliqué dans l’article sur la préparation des bacs de plantation, toute rétention d’eau dans votre bac peut entraîner une fonte des semis, c’est-à-dire une pourriture des graines. La germination des médicinales ne se fait pas “sous l’eau”.

Si après une bonne vaporisation l’eau stagne en surface (ne serait-ce qu’un tant soit peu), votre terre ne draine pas assez. Rajoutez un peu de sable.

Germination des médicinales - Trop d'eau
Il pleut, il pleut bergère ….

4. Terreau de mauvaise qualité. La nourriture des plantes

La germination des médicinales demande un terreau assez riche en humus et compost pour fournir les nutriments nécessaires à la graine. Les terreaux « chimiques » sont souvent trop agressifs pour les graines de plantes sauvages.

Le terreau doit drainer assez pour éviter les rétentions d’eau. Si vous ne connaissez pas encore la plante, je recommande un terreau stérile pour éviter toute confusion avec une autre plante (dite “mauvaise herbe”) qui germera dans votre bac.

Demandez conseil à votre jardinerie ou coopérative agricole, et essayez de voir ce que les professionnels autour de chez vous utilisent (pépiniéristes par exemple).

Germination des médicinales - Mauvaise terre
Terreau ou fond de puisard ?

5. Graines trop profondes : les médicinales n’arriveront pas à percer !

Les graines de plantes médicinales sont souvent petites comparées aux graines potagères. Le germe n’a pas la force de traverser 1 ou 2 centimètres de terre pour remonter à la surface. Dans ce cas, la germination des médicinales n’apparaîtra pas en suface.

Disposez votre terreau dans le bac de plantation et tassez une première fois. Semez les graines, recouvrez d’une toute petite couche de terre, puis tassez une deuxième fois. Le tour est joué.

Vous pouvez aussi « griffer » la surface du terreau tassé, puis semer et tasser une deuxième fois (sans recouvrir de terre).

Si la graine a besoin de lumière pour germer, ne recouvrez pas de terre. Semez et tassez simplement. Voir l’article sur la germination des graines, section « L’exposition à la lumière ».

D’une manière générale, que la graine ait besoin de lumière ou pas pour germer, je vous conseille de garder le bac de plantation à la lumière.


6. Pas assez de graines : toutes ne germent pas en même temps !

Plantez toutes vos graines, puis éclaircissez au fur et à mesure que les graines germent. Les graines de plantes sauvages contiennent une certaine quantité de composants anti-germination.

Comme je l’ai expliqué auparavant, les vivaces sauvages prennent leur temps pour germer. Leur vie sera plus longue, elles devront affronter la rudesse des saisons, et donneront naissance à de nombreuses générations de nouvelles plantes.

La plante va s’assurer que toutes ses graines ne germent pas en même temps, la même année. Certains printemps seront plus cléments que d’autres, et tout miser sur le printemps qui arrive ne serait pas optimal pour la survie de l’espèce. Ceci assurera aussi une meilleure propagation géographique de l’espèce loin de la plante mère.

Semez toutes vos graines sachant que seule une partie des graines de vivaces germeront. Et croyez-moi, je ne dis pas cela pour vendre plus de graines. C’est une leçon que j’ai appris à mes dépends.

Germination des médicinales - Pas assez de graines
Réception des graines

7. Vous n’avez pas tassé les graines : c’est essentiel

Cela peut sembler être un détail. Mais c’est en fait une étape cruciale du semis et de la germination des médicinales. Les petites graines doivent être solidement ancrées dans le terreau pour pouvoir germer avec succès. Si elles bougent avec l’arrosage par exemple, cela peut suffire à les épuiser car les racines et le germe devront dépenser de l’énergie pour se réorienter.

Disposez le terreau dans vos bacs de plantation. Tassez bien. Semez, recouvrez ou non d’un peu de terre, puis tassez bien à nouveau.

Germination des médicinales - Graines non tassées
Tasser et lisser votre semi.

8. Pas assez de lumière – Privilégiez le soleil

Laissez vos bacs dans un endroit ensoleillé. Que la graine ait besoin de lumière directe ou pas, l’effet du soleil sur le terreau et sur la graine est incontestable. Sauf exception (plantes d’ombres, plantes appréciant la fraîcheur), si l’endroit est mal illuminé, le taux de germination de vos graines sera affecté.

Je ne suis pas un fan des lampes de germination. Ces lumières artificielles peuvent aider si vous désirez commencer tôt dans la saison et si vous n’avez pas de serre. Mais elles ne seront jamais assez sophistiquées pour répliquer la riche lumière soleil. Les plants sont plus fins, moins solides. Les plants qui poussent en lumière naturelle sont beaucoup plus robustes.

Je ne suis pas non-plus un fan des tapis chauffants de germination. Cette chaleur artificielle peut faire sécher le terreau trop vite, et détruire la plupart des plantes (avec quelques exceptions).

Germination des médicinales - Manque de lumière
Rien ne remplace le soleil naturel

9. Pas assez de froid – Lorsque la stratification est nécessaire

Je vous ai expliqué le procédé de stratification à froid dans l’article sur la germination des graines (voir section « La stratification à froid»). Beaucoup de graines de médicinales ont besoin de subir les températures froides de l’hiver pour démarrer la germination. La combinaison humidité + froid est nécessaire pour inhiber certains composants anti-germination.

Si vous utilisez le réfrigérateur, n’oubliez pas :

  1. De laisser vos graines assez longtemps au frigo (6 à 12 semaines) ;
  2. De les placer dans du sable tamisé et humidifié – l’humidité est aussi importante que le froid.

Ne placez jamais les graines dans le compartiment freezer ou dans le congélateur. Cela leur sera probablement fatal.

Le mieux est encore de laisser faire l’oscillation des saisons, et de planter ces graines en automne.


10. Manque de scarification – Les graines à “maltraiter”

J’aurai bientôt dans mon catalogue des graines qui ont besoin d’être scarifiées (“abimée”) avant d’être plantées. C’est nécessaire pour la germination de certaines médicinales.

Voir mon article sur la germination des graines (section « La scarification »). C’est le cas, par exemple, de la réglisse, de la baptisia, et de l’astragale de chine (notez la composante commune – toutes des fabacées).


Et bien sûr, la leçon la plus importante…

Soyez patient !