Tulsi vivace, Basilic sacré vivace (Ocimum gratissimum) – 20 graines

3,90

UGS : 50008 Catégorie :

Description

 

De la graine à l’utilisation du Basilic sacré : mode d’emploi

Le basilic sacré est l’une de mes plantes médicinales préférées. De plus, il est très facile à cultiver, comme nous allons le voir sur cette page.

Il existe en variété “annuelle” (Ocimum sanctum) et en variété “vivace” (Ocimum gratissimum). Ces deux variétés sont vendues sur notre site.

La variété “annuelle” germe très facilement et produit une grande quantité de feuilles et de fleurs. Il est trapu, de forme compacte et demande un certain espace pour bien se développer. Ne laissez qu’un plant par pot. Pour la pleine terre, espacez vos plants de 30 cm. Il produit une grande quantité de fleurs et se ressème avec abondance.

La variété “vivace”  germe moins facilement. Il produit moins de feuilles et elles sont moins tendres. Il prend de la hauteur, mais reste plus étroit et longiligne. Gardez trois plants par pot, ou cultivez serré en pleine terre. Il est un peu moins aromatique, un peu plus amer. En revanche, il a un avantage non négligeable : il reste disponible douze mois sur douze.

Pour en savoir plus voir “LE BASILIC SACRE” sur le site www.altheaprovence.com

Réception des graines de Basilic sacré

Vous trouverez sur notre page “Réception des graines – Envoi par la poste : bien les réceptionner” toutes les indications utiles que nous vous rappelons afin d’être pleinement satisfait(e) des graines que vous recevez.

Comment semer les graines de Basilic sacré ? Ce qui est particulier

Les graines d’Ocimum sanctum (annuelles) sont noires et de taille similaire à celles du basilic classique (Ocimum basilicum).

Les graines d’Ocimum gratissimum (vivaces) sont marron et légèrement plus petites. Mais dans l’ensemble, elle se manipulent relativement bien à l’oeil nu et à la pince à épiler, il n’est pas nécessaire de prendre des précautions particulières.

Voici les détails spécifiques aux graines de Basilic sacré :

Annuelle ou Vivace Annuelle (O. sanctum), Vivace (O. gratissimum)
Stratification à froid Non
Exposition au chaud Non
Scarification Non
Exposition à la lumière directe Non

Je démarre en général une partie de mes semis en serre, en mars, afin de gagner quelques semaines et pouvoir le consommer rapidement en infusions et pour en garder aussi quelques spécimens en pot tout l’été.

J’en sème aussi un carré au jardin un peu plus tard en mai, lorsque le sol s’est réchauffé un peu. Ceux-ci resteront en pleine terre tout l’été. Ils se ressèment en général assez bien, mais je sème quelques pincées de graines en plus, à la volée, afin de m’assurer qu’il y en aura assez.

Culture du plant de Basilic sacré

Exposition Plein soleil.
Arrosage Régulier en pot, peu d’arrosage en pleine terre
Terre Terre qui draine bien. Apport d’un peu de fumier avant de planter, ajout de compost au pied des plantes pendant l’été.

Les deux types “vivaces” ou “annuelles” se plaisent aussi bien en pot qu’en pleine terre, peuvent grandir dans la serre, sur le balcon, sur le rebord de la fenêtre ensoleillée ou en extérieur.

Ne pas oublier que O. gratissimum, est une vivace qui craint le froid et devra être rentrée pour l’hiver.

O. gratissimum a tendance à avoir une forme étroite et qui monte vers le haut. On peut les planter serrés en pleine terre, disons tous les 20 cm, et ils se tiendront bien les uns contres les autres. Je garde les miens en pots pour la facilité d’hivernage.

Si vous plantez O. gratissimum en pleine terre, transférez-les en pots pour l’hivernage, ou essayez de les pailler copieusement. Par contre, je ne garantis rien quant à sa survie si vous les laissez dehors : vous prendrez des risques.

O. sanctum, dans mon expérience, à tendance à rester trapu mais très dense lorsque laissé en pleine terre. Lorsqu’on le cultive en pot, il est plus aéré et plus haut, un peu comme un basilic culinaire. En pleine terre, n’hésitez pas à lui donner de l’espace en éclaircissant, avec un espacement de 30 cm entre chaque plants.

Voir notre article “Cultiver le basilic sacré sans difficulté

Récolte du Basilic sacré

Ce sont les feuilles et les fleurs qui sont utilisées. Le Basilic sacré tolère mal le séchage. Sec, il se conserve pendant quelques mois tout au plus, perd vite ses propriétés et il est souvent décevant.

Comment utiliser le Basilic sacré ?

Nous avons vu que comme toute Lamiacée aromatique et fragile, le Basilic sacré tolère mal le séchage.

Mais les feuilles et fleurs sont utilisées fraîches en infusion. Pour information à ce sujet voir “Infusion

Par ailleurs, le Basilic sacré peut être conservé en macérât alcoolique de plantes fraîches ou récemment séchées. Pour connaître la “technique” de fabrication cliquez ici (Sur le site https://www.altheaprovence.com)

Enfin, vous pouvez utiliser le Basilic sacré sous forme de glaçons pour devenir une boisson rafraîchissante … ou comme glaçons à ajouter aux plats, en remplacement du Basilic culinaire ! Voir l’article PRÉFÉREZ LE BASILIC SACRÉ

Informations complémentaires

Poids 1 g