Accueil

Le jardin est désormais fermé

Chers amis,

Ma femme et moi avons décidé de fermer Le Jardin des Médicinales et d’arrêter la vente de graines. Je pensais fermer vers la fin Septembre, mais l’annonce de la fermeture dans ma dernière lettre d’information a provoqué une rupture de nos stocks.

Nous avons mené cette affaire avec cœur depuis 2012. Elle a commencé avec une seule personne – moi.
Je cultivais, je ramassais, je faisais sécher, je triais les graines, et le soir, je préparais mes enveloppes sur la table de la cuisine.

Deux ans plus tard, je demandais à ma femme de m’aider et d’investir une partie de sa journée dans cette activité.
Deux ans plus tard, je mettais ma mère à contribution quasiment à plein temps pendant une période de l’année.

Aujourd’hui, je me rends compte que cette activité est de plus en plus compliquée à faire tourner. D’abord, en toute franchise, car je préfère m’investir dans mes activités d’éducation. Je pense que c’est à cet endroit que je peux faire le plus de différence.

Pour ce faire, j’ai besoin de plus de liberté. Cultiver une grande diversité de plantes demande d’être présent sur place une grande partie de l’année. Aujourd’hui, j’ai plutôt envie de prendre mon sac à dos, mes chaussures de marche et mon appareil photo pour arpenter les chemins. Je continuerai donc le jardinage, à petite échelle, pour me faire plaisir, sans impératifs ni pression.

Ensuite, car ma région, le Vaucluse, devient de plus en plus caniculaire. Lorsque j’étais gamin, nous étions le verger de la France. Les jardins étaient luxuriants. Aujourd’hui, si la tendance continue, nous allons évoluer vers un climat quasi désertique.

J’ai un forage. Certains m’ont dit “ouvre les vannes minot, sois pas radin, tu verras que ton jardin te remerciera“. Ceci ne me convient pas. J’essaie d’arroser au minimum, avec un système de goutte à goutte, afin de préserver l’eau. Je paille, j’utilise des zones d’ombre, etc. Mais ces derniers étés, tout ceci n’est plus suffisant. Je ne veux plus dépenser l’eau de cette manière.

Nous arrêtons donc la vente de graines. Cela aura été une belle aventure et j’en garderai de fabuleux souvenirs.

Un grand merci à vous pour nous avoir fait confiance toutes ces années.

Je vous en remercie de tout cœur. J’espère vous retrouver sur mon blog AltheaProvence.

Christophe